Catégorie : Hardware

Un clavier Amstrad en USB

Introduction

Je rêve depuis longtemps de pouvoir utiliser un clavier CPC464 (pour la couleur des touches et la nostalgie) en USB.

Je ne suis pas le seul à avoir eu cette envie. The Retro Stuff Guy en a même fait une vidéo.

Il utilise le kit de conversion de Tynemouth Software qui n’existe malheureusement plus et qui en plus n’était compatible qu’avec un clavier à membrane. Le CPC dont je peux récupérer le clavier est un clavier de la Revision 1. Plus solide (pas de membrane, mais un circuit imprimé) et en QWERTY.

connecteur.

Je me suis donc tourné vers une solution à base de Arduino Leonardo.

Matériel

Pourquoi l’Arduino Leonardo et pas un Uno plus compact ? Pour ces entrées/sorties. Le clavier a besoin de 19 connexions pour sa matrice.

newimage.

Par exemple, en appuyant sur la touche k, les lignes 8 et 15 sont connectées. Au programme tournant sur l’Arduino de comprendre cela et d’envoyer l’appui de la touche k via l’USB.

L’autre raison d’utiliser un Arduino Leonardo, c’est que Mavalero a déjà fait tout le programme pour moi.

Le connecteur du clavier semble assez standard (2.54mm de séparation entre chaque pin, 20 pins) mais possède des détrompeurs. J’ai donc du trouver un adaptateur pour pouvoir connecter mes câbles. J’ai trouvé mon bonheur chez Reichelt via leur SPL 20.

newimage.

Avec cet adaptateur, le reste du câblage devrait être beaucoup plus simple.

Après réception du dit adaptateur, il se fait qu’il ne « rentre » pas… Les pins du clavier sont trop fines et l’espacement est sensiblement plus petit…

Aux grands maux, les grands remèdes… Je couperai donc le câble original et fixerai des connecteurs Dupont des deux côtes (afin qu’il fonctionne encore sur la carte mère originale si un jour j’arrive à la refaire fonctionner).

On peut donc relier les fils vers l’Arduino selon l’exemple de Mavalero et la partie hardware est terminée.

newimage.

Logiciel

Pour la partie software, je suis parti sur le code de alpinedelta que j’ai adapté au CPC.

Le code parle de lui même.

Conclusion

J’ai maintenant un clavier Amstrad qui fonctionne en USB et sans avoir réalisé quelque chose de définitif sur le CPC. Rien n’a été détruit. Super !

Mais est-ce qu’il n’y aurait pas moyen d’aller un peu plus loin ? Il reste encore plein de place dans le clavier… Est-ce qu’on ne pourrait pas faire un CPC Next avec un petit FPGA ?

Amstrad – Sudoku SD2000

Une petite curiosité Amstrad que je n’avais jamais vue.

Bien que le mode d’emploi soit en 6 langues (dont le français), toutes mes recherches sur Internet tombent sur des sites italiens.. C’est d’ailleurs là que j’ai acheté mon exemplaire. Cette page devient donc, par défaut, la page en français la plus complète sur le SD2000.

Sur Amazon, on trouve un autre modèle de chez Amstrad, le SD1000 qui, lui, semble tactile.

J’y ai joué 30 secondes et remis dans la boite. Les touches en gomme ne sont pas agréables. Il est nécessaire d’appuyer très fort pour voir le bousin réagir. Une grille imprimée sur une feuille de papier reste plus conviviale.

Cyrille « Ayor61 » Gouret possède une famiclone (clone de la Famicon) dont la boite a un air de famille avec le Sudoku: le NN-900. Sur la page BootlegGames, ils mettent en doute le fait que l’entreprise qui a sorti cette console soit notre Amstrad. Il doit en être de même pour le SD2000. Je continue mes recherches…

Donc: rigolo à posséder, mais sans aucun autre intérêt.